Botanicanna

Zéro déchet

Les 5 gestes faciles pour débuter le zéro déchet

20 septembre 2019
Les 5 gestes zéro déchets faciles

Réduire ses déchets peut paraître effrayant. On voit beaucoup de gestes à faire sur les réseaux sociaux et puis on regarde sa poubelle remplie d’une montagne de choses et là, c’est le drame, le découragement : “c’est impossible”. Mais non ! Allez, on se rebooste. Comme tout changement dans son quotidien, cela demande du temps pour que de nouvelles habitudes se créent et que nous mettions en place des gestes quotidiens. Alors, on démarre doucement et surtout à son rythme. Inutile de tout changer d’un coup. Vous pouvez y aller par étape et vous laisser du temps pour être à l’aise avec ces changements. N’oubliez pas, tous les gestes comptent. 

Aujourd’hui, je vous partage 5 gestes très simples que vous pourrez mettre en place dès aujourd’hui. Pas besoin de changer l’intégralité de votre vie ni même d’investir dans des outils ou matériels spécifiques.

1. Au supermarché, oublions les sacs

Quand on fait ses courses, les supermarchés mettent à disposition des sacs ou sachets pour transporter nos fruits et légumes. On les connaît tous ! Ces petits sacs en plastique avec lesquels on lutte, corps et âme, pour tenter de les ouvrir (pas de jugement, faire ses courses ce n’est pas facile ahah). Même si aujourd’hui, ces sachets sont, pour la plupart, recyclables, ils génèrent des déchets inutiles que nous pouvons facilement éviter. Première option, poser simplement ses fruits/légumes dans son panier sans sac et quand on rentre, on les lave ou les épluche. Deuxième option, si l’idée de poser vos provisions directement dans le panier vous déplaît, vous pouvez prendre avec vous des tote bags, des sacs à vrac ou des sachets que vous avez chez vous. Je n’ai personnellement jamais eu de problèmes à la caisse avec ces deux options, les hôte(ses) de caisse sont souvent très ouvert(e)s à ce sujet.

2. Notre relation avec l’essuie-tout prend fin aujourd’hui

Ah l’essuie-tout ! Ces bonnes vieilles feuilles absorbantes multi-usages qu’on aime tant. Vous pensez qu’elles sont indispensables et que sans elles, ça sera le chaos chez vous ? Pas de panique, la vérité, c’est que vous et votre poubelle serez mieux sans elles.

Vous vous en servez pour nettoyer ?

Si vous nettoyez vos surfaces avec l’essuie-tout, vous pouvez le remplacer par une éponge ou encore mieux des tissus microfibre. Ces derniers sont incroyables pour nettoyer les surfaces, ils absorbent et laissent les plans de travail brillants. Une fois utilisé, il suffit de laisser le carré microfibre sécher et de le réutiliser ou de le lancer dans la machine à laver.

C’est votre serviette de table ?

Vous êtes à table en train de déguster un bon repas et hop, un carré d’essuie-tout pour vous nettoyer les mains et le jeter ensuite. Vous pouvez tout simplement le remplacer par des serviettes en tissu, ou n’importe quel tissu que vous avez chez vous (torchons, petites serviettes à main etc.) que vous lavez et réutilisez.

Il est votre allié pour vous sauver d’une déplaisante situation de maladresse ?

Si comme moi, vous avez tendance à renverser des choses comme si vous plongiez chaque jour vos mains dans un pot d’huile, je comprends la facilité d’utiliser de l’essuie-tout. Ne vous laissez pas décourager, il y a des astuces toutes simples. La première, c’est d’utiliser votre carré microfibre ou votre éponge pour nettoyer les dégâts. La deuxième, c’est d’avoir un pot avec des morceaux de tissus à l’intérieur toujours à disposition sur le plan de travail dont vous pourrez vous servir comme du papier essuie-tout. Pour les morceaux de tissu, on pense recyclage : vous pouvez découper un vieux drap ou une vieille serviette-éponge par exemple.

3. Stop à la vaisselle jetable

Que ce soit dans votre quotidien, pour l’afterwork du vendredi soir à la maison ou en sortie extérieure, la vaisselle jetable fait partie de vos habitudes ? Sachez qu’il n’y a rien de plus simple et de plus agréable que de vous servir de votre vaisselle réutilisable. Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’aime avoir une vaisselle stable et jolie. Elle me permet vraiment d’apprécier toute la douceur de mon repas. La vaisselle jetable peut être pratique, mais loin d’être agréable ! De la même manière, si vous invitez des amis à la maison, mettez à disposition des verres en verre. C’est tellement plus plaisant de boire dedans et cela évitera même les renversements grâce leur poids plus important (le tapis blanc vous dit merci). Alors je vous vois venir : “Anna, je n’ai pas de couverts en bambou, comment je fais ?”. Devinez quoi ? Nous n’avez pas besoin de la panoplie du parfait écolo pour cette partie. Vous avez déjà tout ce qu’il vous faut à la maison. Et si vous n’avez pas assez de verres ou d’assiettes, n’hésitez pas à regarder sur Leboncoin, l’application Geev ou de faire les vide-greniers pour dénicher de la vaisselle seconde main à bas prix. 

5. Les bouteilles d’eau

Le fameux pack d’eau, cette chose lourde et imposante qu’on doit monter jusqu’au 5e étage et qui termine directement dans la poubelle une fois consommée. Quel dommage de dépenser autant d’argent et d’énergie dans une ressource que nous avons tous à disposition chez nous, dans nos robinets. Arrêter d’acheter de l’eau en bouteille est un excellent moyen de réduire ses déchets et d’éviter d’ingérer du plastique (d’une pierre deux coups !). Vous pouvez simplement remplacer votre bouteille par un verre d’eau sur la table de chevet, ou prendre une gourde d’eau avec vous quand vous êtes en déplacement. Si vous n’es pas à l’aise avec le goût de l’eau du robinet, la solution la plus simple est de mettre l’eau dans une carafe et hop, direction frigo. Si tu veux aller plus loin, il existe des solutions naturelles pour filtrer l’eau comme le binchotan ou charbon actif.

4. Apprendre à dire non

Une partie des déchets que nous produisons vient de source extérieure. Je vous donne quelques exemples : prendre un prospectus dans la rue qu’on ne va jamais lire, accepter des goodies à un événement dont nous n’avons aucune utilité, ne pas dire non à un proche qui vous donne un objet que vous allez jeter la semaine suivante ou encore prendre le sac en plastique proposé par le vendeur du magasin. Apprendre à dire non est l’un des gestes les plus faciles à mettre en place qui vous permettra de réduire une bonne partie de vos déchets à l’extérieur de chez vous. Évidemment, dire non ne signifie pas insulter son entourage, mais le dire avec politesse, bienveillance et si nécessaire, expliquer votre volonté de réduire vos déchets.

Vous souhaitez d’autres astuces zéro déchet faciles ? Suivez-moi sur Instagram 

Avez-vous mis en place ces gestes au quotidien ?

Avez-vous d’autres gestes simples à partager ? 

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  • Reply Martin 30 décembre 2019 at 11 h 09 min

    Je vais me faire l’avocat du diable une minute. Est ce qu’il est acceptable d’utiliser l’essuie tout si on le prend purement blanc et qu’après usage (sans chimie bien sûr) on le jette dans le compost en tant que matière brune ?

    • Reply Anna B. 30 décembre 2019 at 12 h 30 min

      D’un point de vue déchet c’est top, bravo pour ton initiative de composter d’ailleurs 👏. Le soucis avec le fait d’utiliser du papier essuie-tout régulièrement c’est que tu vas, avec ton achat, signifier aux marques qui les produisent que tu veux qu’elles continuent. Or, comme tu l’imagines, la production du Sopalin a un fort coût environnemental entre la création du produit, la création de l’emballage (malheureusement souvent en plastique), les nombreux trajets en avion que réalisent les rouleaux. Au final, même si on trouve de très bonne manière de le recycler, le papier essuie-tout n’est pas du tout un objet écologique. J’espère que cela t’aura aidé à y voir plus clair. Merci pour ton partage et ta curiosité 😊

    Laisser un commentaire

    Plus de conseils ? Rejoins la communauté Instagram !
    REJOINDRE