Botanicanna

Zéro déchet

10 manières d’économiser de l’argent en adoptant une vie écoresponsable

11 février 2020
10 manières d'économiser

Vous imaginez peut-être que vivre une vie plus respectueuse de l’environnement ou qui tend vers le zéro déchet représente un investissement d’argent très important. Cette idée reçue n’est pas si étonnante puisque sur les réseaux, la tendance est à l’achat de nouveaux objets pour devenir le parfait écolo. Je vous en parlais dans un précédent article (à voir ici), vous n’avez pas besoin d’investir dans du matériel dispendieux pour mener la vie responsable dont vous rêvez.

Depuis que j’ai débuté cette démarche de réduire mon impact et de diminuer mes déchets, je me suis vraiment rendu compte des bienfaits pour mon budget. Je vous présente aujourd’hui comment ce mode de vie m’a permis d’économiser de l’argent en 10 actions simples :

1. Réparer ce qui est abimé ou cassé

Avant, j’avais la fâcheuse habitude de remplacer très vite sans trop me poser la question. Un meuble cassé, une chaussette trouée, un écran brisé, et hop, poubelle et on rachète. J’ai totalement banni ce mode de pensée aujourd’hui puisque dorénavant, je cherche en priorité une solution pour réparer ce que j’ai déjà. 

2. Acheter seconde main

Quand il m’arrive d’avoir besoin de remplacer un objet irréparable ou besoin d’un nouveau vêtement ou appareil électronique, je favorise toujours le seconde main . Non seulement, c’est une excellente alternative pour la planète puisqu’on ne contribue pas à la production coûteuse pour l’environnement d’un nouveau produit, c’est aussi une solution vertueuse pour économiser de l’argent. Le seconde main coûte vraiment moins cher, souvent 30 à 50% de moins que le prix du produit neuf. Je favorise des plateformes d’échange entre particulier comme Leboncoin ou la Market Place de Facebook ou des entreprises privées comme Vinted ou BackMarket. Il existe même des plateformes de dons d’objets comme Geev qui est très pratique si on aime fouiller un peu.

Dans l’autre sens, pour gagner un peu d’argent en vous débarrassant des objets que vous ne voulez plus, vous pouvez les vendre sur ces plateformes.

3. Ne plus surconsommer

En arrêtant les achats compulsifs et la surconsommation d’une manière générale, j’ai retrouvé une relation saine avec les objets que j’avais déjà et j’ai vraiment pris conscience de l’impact que cela avait pour la planète mais également sur mon budget. Je dépensais un argent fou pour des choses dont je n’avais pas vraiment besoin. Arrêter d’acheter compulsivement nous permet vraiment de garder notre argent pour les choses qui comptent vraiment pour nous, qui nous reconnectent avec qui nous sommes et plus à ce qu’on possède.

Les astuces pour ne plus surconsommer sont à retrouver ici 👈

4. Réutiliser ce qu'on possède

Si réparer est un moyen vraiment radical pour continuer à utiliser les objets qu’on possède, donner une nouvelle utilité à nos produits peut également nous garantir une forte économie d’argent. Pour vous donner quelques exemples, lorsque j’ai des chaussettes abimées qui sont irréparables ou que je ne souhaite plus porter, j’en fais des tawashis (alternatives aux éponges classiques). Ou encore, lorsque j’achète des produits dans des contenants en verre, je garde précieusement les pots pour contenir des aliments dans mes placards.

5. Utilisez ses propres contenants

Le fait d’acheter une gourde en inox a été la première chose que j’ai faite dans ma démarche de réduction de mes déchets. Ainsi, je n’avais plus à acheter des bouteilles d’eau lorsque j’étais en déplacement. Et quelle économie ! Lorsque l’on fait des longs trajets en voiture, je prépare à l’avance du café ou du thé pour en avoir toujours avec moi et éviter d’en consommer sur les stations d’autoroute (le bon vieux thermos !). Je sais que certains café comme Starbucks appliquent des réductions si vous ramenez vos propres mugs pour prendre votre boisson, ça vaut le coup de tenter 😊

6. Cuisiner à la maison

Se faire livrer à manger peut être une source de déchets plastique très importante et favorise souvent le gaspillage de ce qu’on a dans notre réfrigérateur. J’ai donc décidé de cuisiner plus et, non seulement j’ai limité les points que j’évoquais précédemment, mais en plus mon portefeuille m’a clairement remercié.

Astuce du jour bonjour : J’essaie au maximum le week-end de cuisiner des plats à l’avance que je congèle et que je peux ressortir les soirs de flemme pour éviter de commander à emporter.

7. Do it yourself

J’admets toujours avoir été quelqu’un de manuel. Le fait de réaliser des choses par moi-même m’a vraiment permis de respecter mes valeurs green tout en étant un vrai plaisir au quotidien. Principalement sur la réalisation de mes propres produits cosmétiques, le fait maison est ma principale source d’économie d’argent. Alors que je pouvais dépenser en moyenne 100€ par mois dans des produits de beauté ou cosmétiques, aujourd’hui cela me coûte environ 10-20€ par mois.

Mon budget pull et écharpe a lui aussi considérablement réduit grâce au tricot qui me permet de faire mes propres vêtements à moindre coût.

 

8. Consommer local et de saison

Si acheter local et de saison peut paraitre assez basique à lire, je n’avais pas particulièrement conscience il y a quelques années de l’impact sur l’environnement et sur mon budget. Pourtant, cela fait une très grosse différence. Même si j’achète des produits issus de l’agriculture biologique, je me rends compte que lorsque ce sont des légumes ou des fruits de saison, leur coût est beaucoup plus faible. J’essaie d’aller un maximum au marché afin d’acheter directement mes légumes au producteur. Ainsi je réduis ma dépense et le transport des produits. 

9. Remplacer le jetable par le durable

Lorsqu’on achète des produits jetables, le coût d’achat sur une année devient très important. Principalement pour les personnes menstruées puisque les protections menstruelles jetables représentent un budget énorme. On estime une dépense d’environ 23 500€ pour une vie menstruelle en achetant des produits jetables. En remplaçant par des alternatives lavables comme la cup, les serviettes lavables ou les culottes de règles, l’impact budget sur une année est bien plus faible. Avec la démocratisation de ses produits, de plus en plus de marques créent des gammes variées pour tous les corps et toutes les tirelires.

Cet exemple n’est pas un cas isolé, tous nos produits jetables coûtent un bras sur le long terme : éponge, papier cellophane, coton, paille en plastique etc. Les remplacer par des alternatives lavables a été un gain énorme pour moi autant dans la réduction de mes déchets que dans mon budget.

10. Se reconnecter à l'essentiel

Souvent, la volonté de réduire ses déchets s’inscrit dans une démarche plus globale de retour aux sources, de se concentrer sur l’essentiel. Le minimalisme et le zéro déchet vont souvent de pair car on s’affranchit de ce qui ne nous ait pas utile et on se recentre sur ce dont nous avons vraiment besoin. D’une manière générale, les activités qui nous font du bien, qui sont vraiment connectées avec nous sont des moments gratuits. Pour ma part, c’est passer du temps avec les gens que j’aime, c’est profiter de l’extérieur, faire du yoga à la maison, toutes ces choses qui nous font du bien et qui nous éloignent de la consommation.

 

Avez-vous aussi constaté des économies d’argent en démarrant votre démarche ? 

Vous aimerez aussi

7 commentaires

  • Reply marine vaillant 10 février 2020 at 11 h 15 min

    C’est un super article dans lequel je me reconnais ! Le zéro déchet à des centaines d’avantages.

    Merci

  • Reply Seiraz 10 février 2020 at 16 h 21 min

    Oui carrément, depuis que j’utilise ma gourde j’économise de ouf : plus de bouteille en plastique. pareil pour les sacs de courses, maintenant j’utilise des tote bag et quel économie.

  • Reply Camille 10 février 2020 at 18 h 28 min

    Salut Ana, je découvre ton blog à travers cet article ! Je suis tout à fait d’accord avec toi et c’est important de montrer qu’adopter des gestes éco-responsables ça ne coûte pas plus cher et qu’au contraire c’est même plus économique ! Personnellement, j’achète souvent de seconde main, j’essaye de consommer local et de saison et je commence à m’essayer à quelques DIY, le dernier en date étant un tawashi 🙂

  • Reply Queeney 10 février 2020 at 19 h 52 min

    Merci pour ton article très complet. Je me suis lancé sur le zéro déchets depuis un moment. Le lieu le plus compliqué pour moi c’est la Sdb. J’aime trop les cosmétiques. Je dois travailler dessus je sais 😅.

  • Reply Belle Demain 10 février 2020 at 21 h 04 min

    Hello Anna je viens de découvrir ton joli blog :), merci pour cet article qui nous rappelle que le Zéro Déchet et l’écologie sont économiques à long terme! On a trop souvent tendance à réfléchir sur le court terme pourtant on dépense plus (et on pollue surtout la planète) au final! Pour ma part j’ai des tawashis, du coton lavable et des tote bag mais j’avoue que pour l’instant je n’arrive pas à me passer à 100% des éponges et je ne pense pas toujours à ramener mon totebag quand je fais mes courses. J’espère que le réflexe viendra petit à petit!

  • Reply Johanne Dagenais 11 février 2020 at 14 h 51 min

    C’est vrai le zéro déchet vise d’abord à réduire au maximum la consommation mais ce faisant on y retrouve aussi d’autres avantages. Ton article est intéressant et apporte un point de vue souvent oublié.

  • Reply Laura 16 février 2020 at 17 h 47 min

    Coucou Anna,

    Merci pour cet article ! Bon, je suis ravie, c’est déjà tout ce que je fais !
    Je pense qu’à partir du moment ou tu consommes de façon raisonnée, le reste vient de lui-même.
    Je me demande toujours si j’en ai besoin avant d’acheter !

    Belle soirée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  • Laisser un commentaire

    Plus de conseils ? Rejoins la communauté Instagram !
    REJOINDRE